Le père de tous les cépages ?

« La différence entre les économistes et les historiens ? Les économistes aiment les histoires. A partir d’une histoire,  ils ont une intuition, bâtissent un modèle puis emploient des maths. Les historiens, eux, aiment les histoires…vraies »  Niall FERGUSON   (né en 1964)

Si nous savons d’où vient le vin, nous ne savons pas d’où viennent les  cépages !  La question de l’origine des cépages  a fait l’objet de nombreuses recherches depuis une dizaine d’années : D’abord l’origine d’une douzaine de variétés fut trouvée dans un croisement entre le pinot noir et le gouais blanc, longtemps interdit. Deux chercheurs de l’université de Cambridge en Angleterre ont récemment  confirmé  la parenté du gouais sur le Chardonnay, le Gamay noir et l’Aligoté….

La vigne californienne remonte vers le nord

{{Mallarmé est  l’auteur des meilleures réponses jamais faites au questionnaire de Proust. Sa vertu favorite ? « L’enfance. »  Sa fleur préférée ? « La bouche. »}}  Patrick BESSON (né en 1956)

Avec le réchauffement climatique, la Lorraine va se transformer en Bourgogne – Même Charles Le Téméraire n’avait pas réussi cet exploit –  Le Kent va devenir la Champagne …. En Amérique du Nord, sur la côte du Pacifique, l’Etat de Washington se transforme en terroir viticole. Doté d’un climat froid et pluvieux, cette région ne se prêtait pas à la viticulture.

Aujourd’hui les températures ont grimpé et la pluie n’est plus aussi abondante et/ou fréquente. Du fait du même réchauffement climatique, la Napa Valey (Californie) menacée par un mélange de gel et de sècheresse amorce une migration vers le Nord. Des producteurs comme Pine Ridge, Crimson Wine Group, Pacific Rim se sont déjà installés dans la région de Seattle. L’Etat de Washington se bat pour ravir à son rival californien le leadership du meilleur terroir américain, pour l’épanouissement du raisin.  

Les meilleures bulles sont anglaises !

« On ne peut vraiment pas se permettre de douter de soi trop longtemps. Parce que soi-même est tout ce que l’on possède. » Diane ARBUS  (1923-1971)

Au sud de l’Angleterre, dans le Kent et le Sussex, le gisement de craie de la Marne se prolonge vers le Nord. Le tunnel sous la Manche, « cadeau de la géologie » a été creusé entre 1987 et 1994 dans cette couche de roche, la « craie bleue du conacien inférieur ». Déjà plantée de vignes depuis longtemps, ces contrées font actuellement l’objet d’achats de terres de la part de grands groupes champenois, qui y voient une réplique de la vallée de la Marne, dont le climat se rapproche chaque jour de celui de la Montagne de Reims, avec le réchauffement climatique.  

Ces derniers jours à Vérone, pour la seconde édition des bollicine del mondo, le championnat du monde (plus de cent participants) des vins effervescents, de méthode classique, la Grande-Bretagne triomphe avec un Nyetimber  Classic 2003, souvent primé. Le deuxième est un vin vénète  (de Trente) de la cave Cesarini Sforza Aquila Reale Riserva 2002. Troisième place ex æquo pour le Champagne de Saint Gall dans la Côte des Blancs, un Franciacorta de Lombardie de  Guido Berlucchi   Storica 61 Franciacorta Brut DOCG Avec (pour la forme, car ce concours est honnête) les réserves que nous avons écrites  sur les concours et leur organisation.

Exportations de vins français : Baisse de 30 %

« Une histoire d’amour, c’est un entretien d’embauche permanent » Pascal BRUCKNER (né en 1948)

En France, les professionnels du vin adaptent leur production à une baisse des ventes due à la crise mondiale doublée par un euro fort face aux devises des deux principaux clients que sont le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Les exportations de vin français accusent le coup de la crise et ont chuté de près de 30 % au premier trimestre 2009.

Depuis un an, les exportations de vin de Bourgogne ont baissé d’un quart. Début septembre, l’interprofession du champagne s’est mis d’accord pour faire baisser le rendement en n’utilisant que 8.000 kilos de raison à l’hectare versus 14.000 kilos les années précédentes. Sur les douze derniers mois, le chiffre d’affaires global du vignoble champenois a baissé de plus de 12%, avec une accélération de la baisse ces dernières semaines.

Un sommelier chez soi ?

“The velocity and volume on the Web are so great that nothing is forgotten and nothing is remembered,” Leon WIESELTIER  (né en 1952)

Début juillet le  Financial Times  nous relatait l’aventure de Bertrand Faure-Beaulieu, traversant la banque, l’industrie et les services avant de tomber amoureux du vin. Il a crée sarment à Londres, une société qui rassemble les meilleurs sommeliers pour un service personnalisé, mais couteux ( droit d’entrée £ 50,000 + cotisation annuelle £ 12,000).

Alcool et Cancer : On refait le match !

« Le vin est senti par la nation française comme un bien qui lui est propre, au même titre que ses 360 espèces de fromages et sa culture. » Roland BARTHES (1915-1980)

L’ oenophobie a ses limites ! Même le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP)  l’affirme haut et fort dans un  rapport qui vient d’être publié, contredisant Dominique Maraninchi qui dans un nouveau rapport de l’INCA, avait mécontenté le monde viticole. La ministre de la Santé avait alors saisi le HCSP pour savoir s’il fallait modifier les recommandations sanitaires, à savoir : pas plus de deux verres par jour pour les femmes et trois pour les hommes ? Non répond le Haut Conseil . Les Britanniques sont engagés dans les même débat. Affaire à suivre !

La crise australienne continue !

« La différence entre ces deux univers tenait à ce qu’à Boston l’objectif principal était de ne rien entreprendre, alors qu’à New York il s’agissait de supplanter tout ce qui avait été fait jusqu’alors » Jeb RUBENFELD 

De 1999 à 2007, l’Australie était devenue une star du vin mondial du vin et le quatrième exportateur. Déjà évoquée dans nos colonnes en avril 2009, la crise qui frappe aujourd’hui l’ Australie du vin perdure :le prix moyen du vin vendu est en baisse (moins 25% en 10 ans). Depuis 2004, l’Australie a dépassé la France et l’Italie sur le marché britannique. Mais la plupart des vins australiens sont vendus au Royaume-Uni dans des supermarchés où la guerre des prix fait rage avec les vins d’Afrique du Sud, du Chili et d’Argentine. Sur le marché américain, les ventes de vin australien ont chuté de 25 % en valeur depuis leur sommet de 2007. Aujourd’hui, les ventes de vins australiens augmentent vers  l’Asie, et en particulier la Chine.  

Premiers échos depuis Bordeaux Vinexpo

« On se défait d’une névrose, on ne se guérit pas de soi » Jean Paul SARTRE (1905-1980)

Du 21 au 25 juin, l’ambiance à Vinexpo  est maussade :  Les  statistiques mondiales du vin ne sont pas bonnes. Les quarante mille professionnels présents au salon ont tenté de décoder les stratégies des acheteurs de vin. Depuis le début de la crise,  les importateurs anglais et américains ont préféré se livrer au déstockage. En France, les exportations devraient chuter de 20% en valeur en 2009 & 2010.  Les châteaux classés derrière leurs remparts datant de 1855 cachent mal les petites maisons plus fragiles, victimes de la double peine : cours en baisse et de quantités vendues en décroissance. Avec le soutien de la puissance publique (Etat, régions) le vin espagnol est déjà sorti de la crise, car il s’est restructuré autour de grandes entreprises et a fait une sélection aigue du vignoble ne gardant que la qualité. Quand même une bonne nouvelle : La consommation mondiale de vin  progresse partout sur la planète sauf  ans trois endroits : en France, en Corée du Sud et dans la ville de Londres (la crise ?)

Crise en Australie

« Suisse ou pas suisse, on arrive tous en même temps au 31 décembre » (sagesse helvète)

 Dans une récente chronique du Financial Times, Jancis Robinson nous raconte l’aventure, à méditer, du vin australien : Une expansion constante dans les années 1990 permet au vin australien de supplanter le vin français au Royaume-Uni dès 2004. La même année, il repousse l’Italie au second rang des pays importateurs aux Etats-Unis. Puis les difficultés arrivent avec les évolutions des grandes compagnies du vin, la concurrence et la guerre des prix en Angleterre, ajoutées aux gelées exceptionnelles de 2007, les incendies de 2009. L’année dernière (2008) les exportations ont baissé pour la première fois depuis 15 ans.

Carnet de cave : 

Crawford River

Curly Flat

 

Le vin à la pression, comme la bière ?

« Nous pourrions tous nous diriger vers une catastrophe » Paul KRUGMAN (né en 1953)

Le service du vin au verre a du mal à se développer, sauf dans les débits de vin. Le Royaume-Uni et l’Allemagne sont en avance sur la France et l’Italie. Les Etats-Unis s’engagent résolument vers le vin au comptoir   venant du fût  servi au verre, parfois servis en distributeurs automatiques. En Europe, plusieurs systèmes de conservation existent soit par vide d’air ou avec de l’azote  ou de l’oxygène combiné avec un système de  réfrigération. Notons que l’azote est préférable à l’oxygène pour éviter l’oxydation du vin. Ce sont quelques exemples dans les mille façons de conditionner le vin, comme le vin en  tube de carton présenté au salon ProWein à Düsseldorf en mars dernier, ou le verre individuel operculé.