Cap au #Sud-Ouest (2) #wine #Napa #Sonoma #Gaillac #japon

« Pratiquer le « tam-tam » avec mes collaborateurs directs donne l’occasion d’un renvoi de son. C’est essentiel, car j’ai besoin de connaître le sentiment des autres et de tester mes idées sur autrui. » Christophe de MARGERIE (1950-2014)

Deuxième étape de notre périple dans les différents Sud-Ouest :

  • France : Pour faire ce vin à partir d’un cépage unique, le Mauzac, il n’est point besoin d’arroser. Manoir de l’Emmeillé – Gaillac sec – Appellation Gaillac Contrôlée – Cuvée Fleur de Mauzac 2012 –  C.& J. POUSSOU, Vignerons-Récoltants – 81140 Campagnac  T 05 63 33 12 80. Bien équilibré sur un poisson beurre blanc. inférieur à 10 €.
  • Etape depuis Gaillac, sur la route de Montauban : un restaurant à tendance hispanique Eskualduna, N20, 82350 Albias. 05.63.31.01.58. http://eskualduna.fr 
  •  Californie : Du 19 au 23 novembre 14, Flavor ! Napa Valley grande manifestation qui mèle démonstrations culinaires, dégustation de vins et humour.
  • Japon : Grand succès pour les deux jours de  NIPPON VINEXPO  

Where will “wines sales” growth come from ?

« La confidence n’est parfois qu’un  succédané laïque à la confession » Jules ROMAINS
(1885-1972) Les hommes de bonne volonté

 

Dans une conjoncture économique difficile, d’où viendra la croissance des ventes de vin ?  

  1. Bien sûr du marché asiatique, essentiellement la Chine.
  2. Lors de la chute éventuelle de l’euro : des Etats-Unis, de l’Australie, de l’Inde
  3.  Des vins dont le prix de vente est inférieur à 50 $
  4. Du développement de l’oenotourisme de proximité

 La croissance ne viendra pas :

  1. Des sites de ventes par internet
  2. De la consommation des  particuliers
  3. A cause des augmentation des taxes sur l’alcool
  4. Des pays européens

Bordeaux en Chine (suite)

« Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes » Jacques Bénigne BOSSUET (1627-1704)

Selon le Centre Interprofessionnel des Vins de Bordeaux  (CIVB)  la Chine a dépassé les Etats-Unis pour devenir hors de la vieille Europe, le premier client des vins de Bordeaux. Si le produit « vin » est nettement moins valorisé qu’en Europe : Pékin est le quatrième client en volume et le huitième en valeur : Il achète donc des entrées et des milieux de gamme. La consommation de vin par habitant reste très faible. La qualité du millésime 2009, s’il ne tombe pas dans les excès de prix atteints pour le millésime 2005, peut relancer le vin de Bordeaux vers les destinations traditionnelles comme le Japon.

 

Bordeaux remercie le manga !

 

“Le monde est une friteuse”  Michel ROCARD (né en 1930) 

En  novembre 2008, nous avions relaté la percée bordelaise au Japon, portée par une série télévisée basée sur les exploits de Shizuku Kanzaki dans les les gouttes de dieu. Aujourd’hui, les professionnels du Bordeaux  remercient les auteurs  de cette aventure bénéfique.

Oeno, Manga et Koshu

« Les banques peuvent tout perdre, mais pas les banquiers » Franz Olivier GIESBERT (né en 1949)   

 Après avoir été un facteur de relance de l’édition et du cinéma, le phénomène « manga » vient au secours du vin : Un héros de manga oenologue et sommelier, fait augmenter les ventes de vin au Japoon. Cela au moment où le vin japonais part à l’assaut du Royaume-Uni

En effet depuis le VIII° siècle, le vin de Koshu (autour de la ville de Yamanashi) est produit pour les meilleures tables du Japon. Avec la collaboration du Bordelais  Bernard Magrez   (Château Pape-Clément), 480 bouteilles de blanc sont partie vers l’Angleterre au printemps. Cette collaboration fait suite à une longue histoire de collaboration depuis   l’ère Meiji  avec les viticulteurs champenois et bourguignons.