Wine at war – Le vin en guerre

Stop drinking only water, and use a little wine because of your stomach and your frequent illnesses” Timothy 1° 5,23 – Ne continue à ne boire que de l’eau ; mais fais usage d’un peu de vin à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions » Timothée, 1° 5, 23

ASTERBeaucoup de zones d’ombres subsistent dans l’ histoire de de la seconde guerre mondiale malgré les ouvrages de références de Henri Michel ( réédité par les Editions Omnibus en 2010), Ian Kershaw ou William L. Shirer. L’histoire des orchestres et de la musique s’est un peu éclaircie avec Misha Aster en 2009 (voir photo). Aujourd’hui Christophe LUCAND, professeur à Sciences-Po Paris et à l’Université de Dijon nous dévoile les secrets du monde de la vigne et du vin (1). A partir de 1940, une mise en coupe réglée du vignoble français est mise en oeuvre par des représentants du Reich. Des dizaines de millions de bouteilles sont saisies jusqu’à la fin du conflit. Des liens avec des propriétaires et négociants français sont établis et complètent le réseau de connaissance des vignobles des délégués allemands. Cette tragédie a longtemps été cachée et beaucoup de documents détruits, comme la plupart des pièces du marché noir pendant le conflit. Tous le mérite de l’auteur est de démêler les fils de cette histoire oubliée.

Many areas of shadows remain in the history of the Second World War despite the reference works of Henri Michel (reissued by Editions Omnibus in 2010), Ian Kershaw or William L. Shirer. The history of orchestras and music has cleared a bit with Misha Aster in 2009 (see photo). Today Christophe LUCAND, professor at Sciences-Po Paris and at the University of Dijon reveals the secrets of the world of vines and wine.

Capture d_écran 2017-03-31 à 10.53.23Beginning in 1940, the French vineyard was set up in a regulated manner by representatives of the Reich. Tens of millions of bottles are seized until the end of the conflict. Links with French owners and merchants are established and supplement the knowledge network of the vineyards of the German delegates. This tragedy has long been hidden and many documents destroyed, like most parts of the black market during the conflict. All the merit of the author is to unravel the threads of this forgotten history.

(1) « Le vin et la guerre » de Christophe LUGAND. Editions Armand Colin, 448 pages.24€.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s