Les mystères de Rocamadour – The mysteries of Rocamadour

« Pour vivre avec les règles, il faut apprendre à les contourner » Matthew BOMER (né en 1977)

« To live with the rules, he must learn to bypass them » Matthew BOMER (born 1977)

De 1999 à 2003, un projet de replantation d’un vignoble à Roc-Amadour voit le jour. Il faut rappeler que 150 hectares de vignes étaient plantés sur la commune au début du XXème siècle avant le phylloxéra et l’exode rural. Ces vignes avaient quasiment toutes disparues en 1999.

Capture d’écran 2015-03-20 à 14.58.11

Quatre exploitants possèdent la totalité du vignoble :

  • le G.A.E.C. de Raillette (famille Arcoutel) – 46500 Alvignac
  • la Ferme des Campagnes (famille Salgues) – 46500 Roc-Amadour
  • la Ferme de Lamaresque (famille Malaurie) – 46500 Padirac
  • l’E.S.A.T. (Etablissement Spécialisé d’Aide par le Travail) du Pech de Gourbière – 46500 Roc-Amadour

Les objectifs de ce groupe, outre renouer avec la tradition viticole autrefois bien présente, sont la création d’une activité de  diversification agricole, ainsi que le développement de l’oenotourisme autour d’un nouveau produit du terroir de Roc-Amadour après le  fromage AOC Rocamadour, après l’Agneau du Quercy, La surface totale est de 8 hectares, situés sur les coteaux argilo-calcaires dD’après plantations ont eu lieu progressivement de 2003 à 2008. Le vignoble de Roc-Amadour peut produire jusqu’à 400 hectolitres, soit l’équivalent de 53 000 bouteilles.

Trois cépages différents sont plantés : un hectare de Gamay, trois hectares de Malbec et  cinq hectares de Merlot. Ils ont été choisis en fonction de leur compatibilité technique avec le sol et le climat et de leur complémentarité : le Gamay pour le fruité et la fraîcheur, le Malbec pour son intensité, sa robe noire et sa structure tannique, le Merlot pour ses fruits noirs, ses notes végétales, sa rondeur et sa vivacité.

 Les Vignerons de Roc-Amadour ont créé à ce jour deux cuvées, compte tenu des petits volumes des premières années : l’Amadour Rouge (depuis 2006) et l’Amadour Rosé (depuis 2007), tous deux conditionnés en bouteilles.

 L’Amadour rouge, (Vin de pays du Lot) est un vin agréable à boire. Composé de 60 % de Merlot et de 40 % de Malbec, son nez présente des arômes de fruits noirs, de griotte et d ‘épices. . Nous mettons en garde les amateurs sur les difficultés à conserver ce vin. Nous avons dégusté des vins de 2011 et 2013.

L’Amadour Rosé, (Vin de pays du Lot) Composé de Gamay, Merlot et Malbec,  Le Rosé 2013 était d’une grande limpidité avec une bouche transparente (manque de matières).

Peut être avons nous dégusté des bouteilles mal conservées. Faites nous part de vos impressions.

Prix : moins de 5€.

___________________________________________________________

From 1999 to 2003, a project of replanting of a vineyard in Roc-Amadour was born. 150 hectares of vines were planted in the town at the beginning of the 20th century before the phylloxera and the rural exodus. These vines were almost all disappeared in 1999.

The vineyard belong to 4 operators : 

the Raillette G.A.E.C. (family Arcoutel) – 46500 Alvignac
the farm’s campaigns (family Saeed) – 46500 Roc-Amadour
the Lamaresque farm (family Malaurie) – 46500 Padirac
the E.S.A.T. (center for disabled people) of the Gilmore Pech – 46500 Roc-Amadour

The objectives of this group, also reconnect with the wine tradition once well presented, are the creation of an activity of agricultural diversification, as well as the development of wine tourism around a new product of the terroir of Roc-Amadour after cheese AOC Rocamadour, after the Lamb of Quercy, The total surface area is 20 acres, located on the slopes of limestone, after plantations took place gradually from 2003 to 2008. The Roc-Amadour vineyard can produce up to 10.500 US gallons, the equivalent of 53 000 bottles.

Three different grape varieties are planted: one hectare of Gamay, three acres of Malbec and five hectares of Merlot. They were chosen on the basis of their technical with the soil and climate compatibility and complementarity: the Gamay for the fruity and freshness, the Malbec for her intensity, her black dress and tannic structure, Merlot for its black fruit, vegetable notes, its roundness and vivacity.

The Roc-Amadour Vignerons have created two far cuvées, given the small volumes of the early years: Amadour red (since 2006) and the Rose (since 2007) Amadour, both packaged in bottles.

The Red Amadour, (wine of the Lot) is a pleasant to drink wine. Composed of 60% Merlot and 40% Malbec, its nose has a aromas of black fruit, cherry and spices..We have warned fans about the difficulties to keep wine.

The Amadour Rose, (wine of Lot) compound of Gamay, Merlot and Malbec, we tasted the wines of 2011 and 2013.

Rose 2013 was a clarity with a transparent mouth (lack of material).

Maybe we tasted poorly preserved bottles. Let us know your thoughts – Price: less than € 5.

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Les mystères de Rocamadour – The mysteries of Rocamadour »

  1. Monsieur,
    je suis une des quatre producteurs que vous citez.
    Puisque vous mettez en garde vos lecteurs sur L’Amadour 2013, je me permets à mon tour de vous mettre en garde:
    Vous n’avez pas pu le goûter car il n’existe pas. En 2013, la faible quantité de récolte n’a pas permis de l’élaborer.
    Peut-être Est-ce le marcaillou car c’est la seule de nos trois cuvées de rouge que nous avons vinifiée en 2013. Cela fait une différence significative car le Marcaillou n’est pas voulu comme un vin de garde, mais une cuvée fruitée, vive en bouche et agréable à boire dans les deux ans.
    L’Amadour Quand à lui a une garde de six ans environ. pour un 2011, il est donc normal qu’en 2015, il lui reste deux ans devant lui.
    Je vous invite fortement à vérifier.

    En outre, il semble que vous soyez érudit, je ne vous apprends donc pas que le millésime a son importance…. Je vous invite donc à goûter L’Amadour 2012 et le Sillon 2012, le Rosé 2014, actuellement en vente sur nos étals et marchés, cuvées qui témoignent de millésimes à la nature généreuse. Des vins plus concentrés et équilibrés, et qui ont aussi une meilleure longévité.

    Pour finir, l’âge des vignes compte également. Les premières ont onze ans cette année, et plus elles prennent de l’âge, plus la matière est présente dans les baies.

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire.

    Cordialement,
    Stéphanie Salgues

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s