Un grand #vin de #Bourgogne oublié ?

« Ici viennent mourir les derniers bruits du monde » Alphonse de LAMARTINE.  (1790-1869)

Capture d’écran 2014-09-16 à 22.26.04

La Bourgogne est décidément séduite par la BDAprès la disparition fictive d’Aubert de Villaine dans « La Romanée contée », un domaine bourguignon, pionnier dans l’agriculture biologique (depuis 1978) reconnue par l’Etat en 1991 uniquement pour le raisin, puis depuis février 2012 une reconaissance européenne du « vin biologique ».(1) . Ce travail de pionnier a été un long combat. Le dessinateur et les scénaristes ( Boris Guilloteau, Hervé Richez & Manu Guillot ) brossent dans ce remarquable album,  une belle histoire du vin qui ménage aventure, mystère et œnologie.

Carnet de cave et de lecture

Domaine Guillot Broux Le Bourg 71260 Cruzille en Mâconnais – France

« Un grand Bourgogne oublié » éditions Grand Angle  www.angle.fr 

_______________________________________________________________________

(1) Le Comité permanent de l’agriculture biologique de la Commission  Européenne s’est mis d’accord le 8 février 2012 pour définir les règles  concernant l’appellation « vin biologique » : La quantité de sulfites admissible  pour obtenir l’appellation « vin biologique » devra être inférieure à  100 mg par litre de vin rouge (150 mg
pour le non-biologique) et inférieure à 150 mg par litre de vin pour le vin blanc (200 mg pour le non-biologique). Des labels déjà existants offrent des quantités inférieures (Déméter ou Nature et Progrès).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s