Les filles de Bâle

« Aragon comme la lune »  Gilles PASSEMART

La belle ville de Bâle, capitale du Dreyeckland transfrontalier avec ses 800.000 habitants, est le  fief d’une foire horlogère  réputée  Baselworld   et de la plus grande foire de l’art en Europe  ArtBasel  . Elle n’a pas toujours été gâtée   par la littérature française. Il faut commencer par  « Les cloches de Bâle »  sinistre roman réaliste de Louis Aragon  paru en 1934. Puis en 1970, François NOURISSIER  nous emmenait avec son spleen sur la route entre Paris et Bâle (chère au Général De Gaulle)  avec la  « La crève »  qui obtint le prix FEMINA. Mentionnons un Carnaval qui rivalise en Europe avec Cologne, Venise et Viareggio. J’oublie un tournoi international de tennis indoor en septembre

La situation pour les achats œnologiques est exquise entre les vins du Rhin/Moselle (français et allemands)  d’un coté, les meilleurs vins suisses à une heure de voiture au Sud. Sans compter les vins du Jura et la forte communauté italienne présente en Suisse, qui importe les crus de son pays… Le soir venu sur les terrasses qui bordent le fleuve, la jeunesse du cru goûte, non seulement la bière, mais aussi les vins noirs de Sicile.

Carnet de Cave

Sicile – Ile de Salina  (Lipari)    Producteur HAUNER

Appellation : Hiera IGT 2009 – Maison Hauer

Cépages : Alicante, Calabrese et Nocera


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s