Euro fort, exportations faibles

« Le secret de tout art d’exprimer consiste à dire la même chose trois fois : on dit qu’on va la dire, on la dit, on dit qu’on l’a dite» Jean GUITTON (1901-1999)

  Les vins européens et français en particulier seraient-ils trop chers ? Trop chers en US $ et en £ sterling  (GBP) ? Depuis 2007, toutes les études de marché le montrent. Le décrochage est réel, plus en volume qu’en valeur. Les importateurs britanniques et américains , qui supportent le risque de change (voir les cours en direct dans notre colonne de droite) trouvent les vins européens de plus en plus chers. Résultat : Les exportations de bordeaux rouge ont outre-manche ont reculé de 40 % depuis 2007. Aux Etats-Unis, les vins de la vallée du Rhône, du Languedoc et le Beaujolais ont beaucoup souffert. Les hausses de tarifs pratiqués par les opérateurs nationaux européens, ajoutés au change défavorable ont ruiné beaucoup d’efforts. A l’inverse, prix moindres et taux de change ont fait la fortune des producteurs australiens et chiliens.             

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s